Distribution minimale

2 femmes -4 hommes (Modulable)
Saynètes écrites entre 2004 et 2016
Droits d'auteur SACD
Durée totale : 90 minutes


Information

Les 12 saynètes

Pour accéder à la présentation de chaque saynète, cliquez sur la photo correspondante colonne de gauche.
Vous y trouverez l'histoire la distribution, un commentaire et un extrait pour chacune d'entre elles.

samedi 9 avril 2016

LE SEXE ANONYME



Commentaire : Saynète écrite lors du collectif "les monologues de la Bistouquette" initié par Sylvain Brison.
Pas lu le reste mais c'était pour contrecarrer "Les monologues du Vagin"....avec beaucoup moins de succès évidemment. 

Durée approximative : 5 minutes

Personnages : Le sexe  (1 homme)


---------------------------------------------
 -EXTRAIT-



Un sac de couchage…Un homme sort de dedans et soupire de soulagement. Il peut aussi bien être debout que couché. Il s’adressera la plupart du temps face public.


(Épanoui) Ah ! Érection nocturne ! …Qu’est-ce que ça fait du bien. C’est une des rares fois où je peux respirer sans être enfermé dans un slip ou un caleçon…. D’autant plus que…je ne suis pas tout seul là-dedans.


Il désigne le sac de couchage.


Il y en a deux qui sont pendues à mes….à mes …enfin, elles sont pendues quoi…


Il regarde autour de lui.


Mais ?...Mais ? … Où je suis là ?... Ce n’est pas la même chambre que d’habitude…


Il regarde face public


Oh ! Aie, aie, aie… il a encore découché, le bougre d’âne ! Il a encore découché ! …


Un temps

C’est que c’est un chaud lapin le…


Le sac gigote, il parle à quelqu’un à l’intérieur (le comédien peut faire bouger son genou)


Hein ? Oui.  Mais oui. Je ne dirais pas son nom, lâches-moi la grappe ! ... Oui…Oui…Promis…


Il soupire et dit d’une manière solennelle


Je suis le sexe anonyme de quelqu’un de très connu. Mon…propriétaire, l’autre là qui ronfle au dessus, est quelqu’un de très, très connu…qui découche souvent…et couche rarement…avec la même femme.


Un temps.


(Heureux) Ah ça ! Avec lui, je me fais plein de copines ! Et pas des moches ...Faut dire qu’il a les moyens… Au début, je ne la vois jamais, normal, je suis rangé au fond du sac de voyage avec Tess et …Icule…Je sais c’est ridicule comme noms mais elles détestent qu’on les appelle « Balôches»…Tess et Icule, ce sont mes deux petites sœurs, on a grandi ensemble. On bosse ensemble aussi… Quand on bosse, c’est un peu la mine, et c’est seulement moi qui creuse. Elles restent derrière à m’encourager pendant que je fais des allers-retours dans un endroit sombre et humide mais … curieusement….c’est très plaisant. Si, si c’est très plaisant, j’adore ça même … (prétentieux) surtout quand je sais chez qui je creuse…


Ça gigote dans le sac, même jeu
 
Oui ! Ça va, je ne dirais pas de nom. Je peux quand même raconter, non ?...Où en étais-je ? Ah oui…les copines…anonymes donc…elles aussi….Au début, je ne les vois jamais…Je les hume… elles diffusent une espèce d’odeur qui m’excite à mort. Là, je sais tout de suite si la soirée va se conclure ou pas. Et cela bien avant l’autre là. Quand je ne sens rien je me dis qu’il ne doit pas insister et trouver une pouffe qui sourira devant sa carte bleue, il va gagner du temps (Énervé) Et j’ai beau lui dire, mais il insiste, passe pour un lourdingue, mais il ne m’entend pas, il écoute sa tête… Beaucoup trop d’ailleurs. Sa tête l’embrouille…si, si sa tête l’embrouille… Alors, les idées préconçues comme quoi c’est le sexe qui gouverne les hommes…C’est très surestimé !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire