Distribution minimale

2 femmes -4 hommes (Modulable)
Saynètes écrites entre 2004 et 2016
Droits d'auteur SACD
Durée totale : 90 minutes


Information

Les 12 saynètes

Pour accéder à la présentation de chaque saynète, cliquez sur la photo correspondante colonne de gauche.
Vous y trouverez l'histoire la distribution, un commentaire et un extrait pour chacune d'entre elles.

samedi 2 avril 2016

HUMAIN



Personnages : 1 femme- 1 voix féminine- 1 homme
Décors : En arrière plan de la scène un rideau avec un éclairage blanc en contrechamp. Léger éclairage bleu pour voir la sirène.

Synopsis : Sur une planète éloignée dans l’océan, une créature marine narre sa mésaventure avec les humains.
Commentaire : La saynète Sirène est à la fois le miroir et le début de celle-ci. Aucune obligation de jouer les deux mais la sirène est difficile à représenter au théâtre. Son interprétation et son physique sont laissés au choix de tout à chacun. 
La voix, indiquée coté droit de la page, indique qu’une autre créature est non loin d’elle mais se cache, trop craintive pour se montrer.
Quand on réuni les deux saynètes on découvre une autre approche théâtrale qui parle de "la peur de l'autre" de la nécessité d'aller à son encontre plutôt que de le fuir. De le comprendre plutôt que de le craindre. De collaborer plutôt que de l'affronter.

Durée approximative : 5 minutes

-------------------------------------------------------------------------------------

EXTRAIT


Cie Prêts-textes-juillet 2017- Sainte Marie (La Réunion)
La créature
Évite-les ! Ne t’approche pas d’eux ! Ils ne sont pas comme nous ! Ils n’apporteront rien de bon ! Les avertissements des anciens….je ne les ai pas écouté…Ils m’intriguaient… J’avais entendu des histoires depuis longtemps sur eux …D’abord qu’ils étaient fait de métal comme celui que l’on trouve au fond des mers…Que ces poissons de métal étaient froids et faisaient de drôle de bruits…des vibrations qui résonnaient loin, au-delà des vallées d’Ershbeli. Évite-les ! Ne t’approche pas d’eux ! Puis qu’ils y en avaient de toutes les tailles et des plus gros, ceux qui suivaient les courants marins n’étaient que des éclaireurs…Et puis qu’ils mourraient au fond des océans, échoués contre un récif ou attaqués par un gros Gulnar…
Ils ne sont pas comme nous ! Ils n’apporteront rien de bon ! La vérité c’est qu’ils n’étaient pas vivants…pas comme nous…Un moyen de se déplacer sous les eaux voilà ce que c’était. Nous avons pu les voir, ils vivent dedans…Ils se déplacent debout comme les grands Kershpers des Terres Interdites mais sur deux membres pas quatre…
Une voix
Tu t’es approchée ?
La créature
Oui. L’un d’eux était enfin seul. Je me suis approchée de leur grand poisson de métal nageant sous les eaux…Il m’a aperçu…J’aurais dû m’enfuir mais je ne sentais pas de menace autour de moi… 

Une voix
Il nageait lui aussi ? A l’extérieur de leur grand poisson de métal ?
La créature
Non. Il était toujours à l’intérieur. Je crois qu’il n’aurait pas pu survivre sans ses choses sur leur visage…
Une voix
Les choses qui font des bulles sur leurs visages ? Hi, Hi !
Cie Prêts-textes-juillet 2017- Sainte Marie (La Réunion)
La créature
Oui…Les choses qui font des bulles sur leurs visages….Il était différent….Ses yeux…petits et émerveillés…comme toi devant les perles de Shermonna…J’ai tendu ma main et il a fait pareil… Elle s’est posé sur la mienne…J’ai plongé dans ses yeux, j’y ai vu un savoir insondable…et de l’inquiétude…mais pas pour lui…pour moi…C’était de la bienveillance…je ressentais toutes ses émotions… il y avait ce métal transparent entre nous…mais c’était…magique…

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire